journal des évènements

Une démarche de village à énergie positive : pour quoi faire ?

  • Pour que la commune devienne plus sobre et plus efficace énergétiquement,
  • Pour que les pratiques des lavernais (face au nouveau régime climatique) soient valorisées.

 

Madame Caroline Cousin (chargée de mission "paysage" CPIE) propose aux Lavernais de répondre à ce questionnaire ici

 

JOURNAL DES EVENEMENTS

 

Dimanche premier décembre 19 :  atelier : "récupérer pour décorer"

En marge du marché aux jouets : partage d’expérience pour réaliser des décorations de Noël grâce à la récupération de matériaux (animé par madame Caroline Cousin "CPIE").

Une grande affluence et de superbes réalisations !

 

Samedi 16 novembre 19 :  atelier "compost et paillage"

Sous le porche de la Mairie, une heure trente de riches discussions

autour de la pratique du compost et du paillage :

"Mise en paillage, la fiente de poule, ça fait des sacrées tomates !  Et la pelouse, mise aux pieds des légumes, ça garde  l'humidité longtemps ! "

"Faire son compost, cela évite de faire des trajets vers la déchèterie et, avec, pas besoin d'acheter de l'engrais pour son jardin !"

Pour faire son compost, Il faut mélanger des catégories de déchets :

  • les carbonés (branches, paille, écorces, feuilles mortes, sciures, papier non imprimé...) avec les azotés (déchets de cuisine, tontes de gazon, pousses vertes, etc...)
  • les humides avec les secs
  • les grossiers avec les fins"

 

 

 

 

 

 

 

  "On voit un collembole, c'est bon signe pour la santé du compost !"

 

 

Mercredi 09 octobre 19 :  rendez-vous en terrain connu

 

Concilier éclairage et biodiversité nocturne

Un rendez-vous organisé par le CPIE en partenariat avec le Pays Vallée du Loir et la commune de Lavernat. Au menu :  présentation du projet d'éclairage public de la commune de Lavernat et sortie dans le bourg à la découverte de la faune nocturne pour mieux comprendre les enjeux de l'éclairage public.

 

Caroline Cousin (CPIE 72 : centre permanent d'initiatives pour l'environnement) lance ce rendez-vous en terrain connu :  "la "pollution lumineuse" issue de l'éclairage de nos villes et de nos bourgs fait partie de ces pollutions moins connues du grand public. Pourtant, ce phénomène n'a cessé de croître ces dernières décennies présentant des enjeux forts pour l'avenir. Énergétiques, environnementaux, économiques... Ceux-ci sont multiples ! "

 

Fabien Maisonneuve (premier adjoint de Lavernat) présente la rénovation de l'éclairage sur la commune : "cette réalisation s'inscrit dans notre projet de village à énergie positive et répond à plusieurs préoccupations de la municipalité : économique (l'énergie coûte cher et coûtera de plus en plus cher) écologique, environnementale, sanitaire et sociale (participation de l'éclairage à la convivialité des espaces communs)..." voir plus (dont plan de l'éclairage)

 


 

Anaïs Le Roi (conseillère en énergie partagée / Pays Vallée du Loir) explique les enjeux techniques de l'éclairage public et donne de précieux conseils aux élus du canton présents.

 

Dans le bourg de Lavernat, Romain Mariot (Chargé d’études environnement au CPIE 72) fait écouter, au public, les ultrasons d'au moins deux chauves-souris qui, elles aussi, ont répondu "présent" pour ce rendez-vous en terrain connu...

voir plus

jouer

 

Samedi 28 septembre 19 : balade bavarde autour de l'énergie

 

14h45 : petite balade, d'une dizaine d'habitants, sur un coteau de Lavernat pour bavarder "énergie" avec Caroline Cousin (chargée de mission "paysage" CPIE) et Amandine Perriaud (chargée de mission "énergie climat" Pays Vallée du Loir).

Extraits :

  • Caroline : d'après vous, quelles sont les formes de ce paysage en lien avec l'énergie ?
  • Habitant : la forêt ! Les arbres têtards, le bois de chauffage !
  • Amandine : dans l’ensemble du pays Vallée du Loir, 30 % des maisons sont chauffées avec du bois. En 2030, la loi indique un objectif de consommation de 32 % d’énergie renouvelable.
  • Habitant : on n’en est pas loin !
  • Habitant : ouais, mais ça dégage de la poussière et du CO2 !!!
  • Amandine : puisque l’arbre absorbe du CO2 pendant sa croissance, on "considère" que la balance est neutre en termes d’émission.

                                                       

Alain : quand on regarde les photos aériennes de Lavernat prises au siècle dernier, on remarque qu'il y a, aujourd'hui, beaucoup de terrain « laisser à eux-mêmes ». Ce n’est pas avec des taillis de bois que l’on va nourrir les gens !

 

Amandine : si l'on regarde les chiffres de notre territoire : 60% du carbone est capté par les prairies et les vergers. Mais l'agriculture rejette 44% des gaz à effets de serre et 54% des polluants atmosphériques. Ce sont les chiffres !

 

Yoan  :  Au niveau de la production de l'électricté : 10% de l'énergie envoyée sur le réseau est perdue en route !

 

  • Chantal : la méthanisation est un secteur dynamique, je le sais mon fils y a travaillé, ça marche !
  • Habitant : sans que les agriculteurs sacrifient des cultures spécifiques à la méthanisation, notre territoire pourrait être autonome à 100 % !

 

Caroline: l’histoire nous montre que l’on n’a jamais vraiment subi de transition énergétique. On a plutôt ajouté de nouvelles « cordes à notre arc » : l’électricité, par exemple, fut produite avec la combustion du charbon de terre, du pétrole, puis avec le nucléaire… Mais avec l'arrivée de ces nouvelles ressources, nos façons de cultiver et d’aménager nos espaces ruraux ont été complétement modifié  : on voit que ce champ, par exemple, est adapté dans sa forme, au type d'énergie utilisé pour le cultiver...

En produisant l’énergie en grande quantité, loin des lieux de vie, on a perdu, collectivement, notre sens pratique et notre « culture » vis-à-vis de l’énergie.  La présence de ces quatre éoliennes dans ce paysage, comme ce genre de balade bavarde nous montre que l’on peut se réapproprier collectivement ce sens et cette culture de l’énergie ! Cela nous demande également, même si ce n'est pas toujours très agréable, d'être conscient de ce que sont nos modes de vie aujourd’hui, de notre utilisation de l’énergie et de leurs impacts.

 

 Lucien :  moi le vélo, ca ne fait pas lomgtemps que je l'utilise plus !  Avant, la voiture, elle était pas souvent de sortie !

 

Juillet 2019 : installation de deux panneaux co-voiturage "coup d'pouce"

 

La mairie de Lavernat a décidé de soutenir un nouveau mode de covoiturage, rapide, gratuit, sans réservation impulsé par la Brass'Vie, bar associatif de Jupilles, qui permet d'aller à Jupilles, Montval sur Loir, Beaumont-Pied-de-Boeuf et bientôt d’autres communes.

  Deux panneaux «Coup d'pouce» indiquent où se retrouver :


 - à côté de l'arret de bus pour Montval et Beaumont

 


  - en face de l'arrêt de bus pour aller à Jupilles et au rond de Saint-Hubert.

 

Vous êtes à pied ?…
Accrochée au panneau, une plaquette indique votre destination.
Vous la montrez aux voitures qui passent.

Vous êtes en voiture ?…
Passez près du panneau, voir s’il y a quelqu'un à emmener.
Pour votre retour ? Les mêmes panneaux sont installés dans les
autres communes.

Pour savoir où ils se trouvent : ici.

Lire l'article de France Bleue

 

Mai 19 : premier acte de notre village à énergie positive :
extinction de l'éclairage public du premier mai au 15 août

 

Plusieurs raisons nous ont amené à éteindre l'éclairage public :

  • Des raisons économiques : l’éclairage public impacte lourdement le budget de fonctionnement de notre commune ;
  • Des raisons écologiques : émissions de gaz à Effet de Serre liées à la consommation d’électricité non renouvelable, perturbation de la biodiversité nocturne (oiseaux, chauve-souris, mammifères…), pollution lumineuse ;
  • Des raisons sanitaires :  l’éclairage nocturne perturbe nos rythmes biologiques : troubles du sommeil, augmentation du stress, modification des rythmes hormonaux.

Parallèlement, la commune s'est engagée dans une rénovation complète de l'éclairage public qui sera plus économique et plus respectueux de l'environnement.

voir plus

 

06 mai 19 : Lavernat signe la Charte d'engagement dans la démarche de "Village à énergie positive".


C'est l'une des actions majeures du Plan Climat du Pays, qui a pour objectif à terme de devenir un Territoire à Energie Positive (TEPOS). Elle vise à valoriser les potentiels énergétiques locaux, réhabiliter le bâti, encourager la réduction des consommations d’intrants dans les pratiques agricoles, favoriser un mode de consommation plus responsable de la part des habitants, optimiser la gestion des déchets.

Lavernat s'engage à réduire les besoins énergétiques de la commune et sensibiliser les habitants, associations ou autres acteurs économiques de la vie locale. Sur ce 2ème volet, le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) vient en aide à la commune.

Consulter la charte

 

28 mars 18 : visite d'un territoire agricole à énergie positive

 

Une visite organisée par Amandine Perriaud, chargée de mission énergie climat au PETR Pays Vallée du Loir  voir plus

 

Tout est parti de la volonté d’un groupe d’agriculteurs de trouver des solutions pour produire de l’énergie grâce à la méthanisation...

 

Pour les élus de Mené (35), "il faut donner du sens à la vie rurale pour gagner le combat contre les métropoles ! "

 

"La réussite de nos territoires, passera par la réussite énergétique !" Jacky Aignel, Maire de Méné.

 

 

Présents lors de cette visite : à gauche, Régis Vallienne, président du pays Vallée du Loir,  à droite, Jean Paul Beaudouin, vice président en charge de l'énergie climat.