L'eau et ma planète

Extrait bulletin muncipal 2015

Comme chaque année, le printemps nous donne envie de sortir et de profiter du jardin, les fleurs s’épanouissent et le moral remonte. Mais comme chaque année à la même époque je regrette de ne pas avoir encore installé le receveur d’eau de pluie qui s’ennuie dans le fond du jardin et n’attend que la gouttière pour pouvoir servir et je me plains de devoir traverser le jardin avec mon arrosoir pour donner à boire aux légumes. Je m’en veux d’autant plus que tout le monde n’a pas un jardin à traverser pour se désaltérer. L’eau est un élément essentiel au développement de la vie et pourtant quasiment un habitant de la planète sur cinq n’a pas accès à l’eau potable et si nous continuons comme ça à polluer les mers et les rivières cela pourrait être un sur trois en 2020 : ce n’est pas loin. Je ne peux m’empêcher de penser à la planète, pauvre planète, nous n’y sommes pourtant que locataires et que laisserons nous à nos enfants, à nos petits-enfants quel défi auront-ils à relever pour pouvoir simplement vivre. Je sais qu’un bruissement d’aile de papillon peut créer une onde de choc mais j’aimerais que nous soyons beaucoup de petits papillons à battre des ailes et à respecter la planète plus que nous le faisons tous.

 

Lavernat, juin 2015, I.C