La rénovation de l'éclairage à Lavernat

La rénovation de notre éclairage public s'inscrit dans notre projet de village à énergie positive et répond à plusieurs préoccupations de la municipalité :

  • économique : l'énergie coûte cher et coûtera de plus en plus cher.
  • écologique et environnementale ;
  • sanitaire ;
  • sociale (favoriser la convivialité).

 

1. L'aspect économique

La consommation d'énergie par point lumineux est directement liée au temps d'éclairement et à la vétusté du matériel (35 points lumineux vétustes sur la commune).

 

Notre projet a donc été guidé par deux objectifs :

 

  1. une rénovation de notre éclairage public (58 points lumineux, 28 sources à vapeur de mercure, 30 lampes à sodium haute pression) ;
  2. une diminution du temps d'éclairement.
  3. La rénovation de notre éclairage public va nous permettre de réaliser des économies d'énergie et des économies financières.
  4. passage de lampes gourmandes (environ 250 W) à un éclairage par Led (35 à 40 W) ; par exemple, le rendement des lampes au sodium est 2 fois inférieurs à le technologie Led.

L'impact financier restera toutefois modeste : notre réseau d'éclairage, plusieurs fois étendu, est composé de réseaux autonomes donc de quatre compteurs, quatre abonnements, etc.

 

Dans un premier temps, seul le centre bourg devait être concerné par cette rénovation. Le choix a été fait, sur les conseils de M. HAMELIN, de changer l'intégralité des lampes. En effet, l’œil humain s'adapte à la plus haute luminance : il fallait donc privilégier une grande uniformité dans l'éclairage. Laisser les axes d'accès au bourg en éclairage traditionnel aurait donné l'impression (fausse) d'un sous éclairement du bourg. Cela permet aussi de garantir la sécurité routière.

 

 

Le temps d'éclairement a été diminué : l'éclairage public est désormais totalement éteint du 1er mai au 15 août.

L'installation d'horloges astronomiques permet de commander automatiquement différentes charges suivant l'heure de lever et de coucher du soleil.

 

2. L'aspect écologique et environnemental

L'éclairage public (plus encore le « sur-éclairage » public) a un impact non négligeable sur notre environnement : nuisances nombreuses sur la faune (nichoir à chouette effraie dans le clocher) et la flore.

L'orientation des luminaires est fondamentale.

 

3. L'aspect sanitaire

L'éclairage public a un impact sanitaire méconnu sur les humains (dérèglement de notre horloge biologique, cancers ?).

 

4. Favoriser l'unité lumineuse du bourg.

La municipalité souhaite favoriser l'unité lumineuse du bourg. De nouveaux espaces communs de vie sont désormais éclairés. L'objectif est de favoriser la convivialité.

Coût : 55 000 € (33 231 € de subventions)